Publicité

Santé

La prochaine pandémie causée par un virus de grippe porcine ? La découverte inquiétante des virus G4

Des chercheurs ont découvert une nouvelle souche de virus, baptisée G4. Les symptômes de ces virus sont plus graves que la grippe saisonnière. Les scientifiques craignent l'émergence d'une pandémie.

grippe porcine
Illustration depositphotos
348 Partages

Publicité

La découverte est particulièrement inquiétante. En pleine épidémie mondiale de Covid-19, des scientifiques ont découvert une nouvelle souche de virus de grippe porcine.

Ces virus, découverts en Chine, possèdent toutes les caractéristiques permettant de déclencher une future pandémie.

Les résultats de l’étude ont été publiés dans la revue scientifique américaine PNAS, ce 29 juin 2020.

Les virus G4 : des virus dominants chez les porcs chinois depuis quelques années

L’annonce de la découverte de ces nouveaux virus se base sur des données colossales. De 2011 à 2018, 30 000 prélèvements nasaux ont été réalisés sur des porcs.

Ces animaux, retenus dans les abattoirs de dix provinces chinoises et dans un hôpital vétérinaire, ont permis de détecter la présence de 179 virus de grippe porcine. La majorité de ces virus de grippe porcine relevait de la nouvelle souche de virus dominante chez les porcs, depuis 2016 : les G4.

Les chercheurs ont par la suit mené diverses expériences en laboratoire, notamment sur des furets. Ces animaux déclenchent les mêmes symptômes que l’homme en cas de grippe, ils éternuent et présentent de la fièvre.

Des porcs dans un élevage.
La souche de virus G4 particulièrement présente chez les porcs chinois. Source : PXHere.

Les scientifiques ont alors pu observer que les virus G4 étaient plus virulents que la grippe saisonnière dite « normale ».

Fait encore plus inquiétant : cette souche de virus G4 parvient à se répliquer dans les cellules humaines.

En outre, des tests in-vitro ont permis de prouver que l’immunité obtenue après avoir été en contact les virus humains de la grippe saisonnière ne protège pas contre les virus G4.

De nombreux Chinois d’ores et déjà infectés par les virus G4

L’autre mauvaise nouvelle de cette étude concerne le taux d’infection de ces virus G4. En effet, les personnes travaillant au contact des porcs atteints ont été nombreuses à avoir été infectées.

D’après les tests sanguins, 10,4 % des ouvriers de la filière porcine chinoise ont été touchés par cette souche de virus G4.

De même, il semblerait que 4,4 % de la population chinoise générale ait déjà été infectée par ces virus virulents. Toutefois, si les scientifiques ont acquis la conviction que cette souche peut être transmise à l’humain par le porc, il n’en est rien d’humain à humain.

Un porc dans un abattoir.
Les virus de souche G4 peuvent se reproduire dans les cellules humaines. Source : PXHere.

En effet, les chercheurs ne sont pas parvenus à démontrer que les virus G4 se transmettent aisément d’homme à homme. Toutefois, il s’agit aujourd’hui de leur plus grande crainte.

« Les pandémies se produisent quand des virus de grippe A avec un nouvel antigène de surface HA deviennent capables de se transmettre d’humain à humain », expliquent les scientifiques dans leur étude.

“L’inquiétude est que les infections d’humains par les virus G4 ne mènent à une adaptation humaine et n’augmentent le risque d’une pandémie humaine”.

« Les travaux sont un rappel salutaire que (…) des animaux d’élevage, avec qui les humains sont plus en contact qu’avec des animaux sauvages, soient la source de virus pandémiques importants », souligne James Wood, chef du département de médecine vétérinaire à l’université de Cambridge.

Likez notre nouvelle page pour ne rien rater de Topibuzz

Signaler une erreur

Publicité

En vidéo : Cette mamie de 90 ans est une véritable star sur internet grâce à sa blague coquine


Ailleurs sur le web