Publicité

Police et Justice

« l’arnacœur » qui a séduit et soutiré des milliers d’euros à des femmes sur des sites de rencontre a été arrêté par la police

Le Réunionnais résident à Paris a été arrêté à Perpignan, au début de l’année. Selon Le Parisien, il aurait séduit et soutiré des milliers d’euros à une dizaine de femmes au cours de la décennie.

arrestation escroc sites de rencontres
Kévin Marimoutou, soupçonné d'être l'auteur de plusieurs dizaines d'arnaques sentimentales sur les sites de rencontres - Image : D.R.
1.9k Partages

Publicité

La police a enfin mis la main sur ce criminel hors du commun. En effet, pour commettre ses méfaits, l’individu appelé Kévin Marimoutou, 33 ans, a créé des profils sur différents sites de rencontre.

Pendant environ dix ans, il a multiplié les conquêtes sous des faux noms afin de leur extorquer de l’argent.

« L’arnacœur » des sites de rencontre

John, Jimmy, Banko, Opé, ou encore Eddy sont quelques-uns des pseudonymes que le trentenaire a utilisé sur Badoo et Tinder. Il a usé de son physique avantageux et de belles paroles pour leurrer ses victimes. Et le moins qu’on puisse dire, c’est que plusieurs femmes sont tombées dans ses filets !

Simple mais extrêmement efficace, le mode opératoire de consistait à repérer les femmes a priori vulnérables et les séduire. Après une rencontre, il leur soutirait de l’argent, parfois des sommes faramineuses contraignant les victimes à s’endetter. Et selon les informations recueillies par Le Parisien, il serait impliqué dans 80 affaires d’arnaques sentimentales depuis 2011.

Ainsi, parmi les malheureuses qui ont croisé le chemin de Kévin Marimoutou, l’une affirme avoir contracté 50 000 € de dettes, juste pour l’entretenir.

Les victimes témoignent

Cécile par exemple, déclare être « tombée amoureuse de ses mots ». Cette femme âgée de 39 ans, s’est inscrite aux sites de rencontre pour retrouver l’amour, suite à un divorce. Malheureusement, elle est tombée sur le beau parleur !

« Tout cumulé, j’ai perdu 35 000 euros », a-t-elle estimé. Elle lui a d’abord acheté un billet de train puis, l’histoire d’amour évoluant, elle lui a confié sa carte bancaire et parfois même, la garde de ses enfants…

Mais le suspect ne s’est pas contenté de dépouiller ces femmes. Émilie, une autre de ses proies a même failli payer de sa vie cette mauvaise rencontre. Pour cause, sa relation amoureuse chimérique avec « l’arnacœur » aura coûté 20 000 €, assortis d’une détresse psychologique immense. Et ses difficultés financières l’ont poussée au suicide !

« Il est beau parleur et m’a tout de suite mise en confiance »
Émilie, une victime de Kévin Marimoutou, l’arnaqueur des sites de rencontres

« L’arnacœur » arrêté par hasard

Toujours d’après Le Parisien, le malfrat réclamait des cadeaux hors de prix à ses victimes. Aussi,pour lui offrir une voiture neuve, certaines se sont laissées convaincre de souscrire à des crédits à la consommation. Sauf qu’une fois ses demandes satisfaites, Kévin Marimoutou disparaissait !

Il a donc fallu près de 10 ans pour mettre fin aux nuisances du trompeur des sites de rencontres. Le plus ironique étant, l’arrestation de Kévin Marimoutou qui est accidentelle. En effet, le trentenaire s’est fait prendre début 2020, lors d’un contrôle policier de routine à Perpignan.

Inculpé pour diverses escroqueries, objets volés, chèques falsifiés, il a comparu devant le tribunal correctionnel d’Angers (Maine-et-Loire). Ce lundi 8 juin la justice l’a condamné à 3 ans de prison, dont un an assorti d’un sursis avec mise à l’épreuve. Il se trouve désormais derrière les barreaux, dans une prison de Béziers dans l’Hérault.

Likez notre nouvelle page pour ne rien rater de Topibuzz

Signaler une erreur

Publicité

En vidéo : Elle vit dans la forêt depuis 19 ans et nous montre l’intérieur de sa maison


Ailleurs sur le web