Chargement du site en cours...

Média

13 heures à la maison : Jean-Pierre Pernaut pousse un coup de gueule contre le déconfinement

Jean-Pierre Pernaut intervient dans le journal de 13 heures depuis chez lui. Fidèle à ses habitudes, il souligne les contradictions entre les mesures prises par le gouvernement et les réalités de la vie quotidienne.

Capture Twitter
384 Partages

Jean-Pierre Pernaut est une figure incontournable du paysage médiatique français. Outre son charisme, il est aussi connu pour ses coups de gueule, il n’hésite jamais à exprimer sa colère. Les téléspectateurs ont constaté à quel point il était furieux lors du JT de 13 heures le mercredi 20 mai dernier.

Jean-Pierre Pernaut souligne les contradictions du déconfinement

Âgé de 70 ans, le célèbre présentateur a pris ses précautions pour préserver sa santé. Jacques Legros assure ainsi la présentation du journal télévisé depuis l’instauration du confinement. Toutefois, Jean-Pierre Pernaut continue à intervenir dans une tribune intitulée sobrement 13 heures à la maison.

Pendant cette première phase du déconfinement, la réouverture des plages dépend de la préfecture, les maires doivent déposer une demande. Certaines ont franchi le pas tandis que d’autres maintiennent la fermeture. Pendant ce temps, la distanciation sociale n’est pas toujours respectée dans les grandes villes, même dans les zones rouges.

Jean-Pierre Pernaut dresse un constat accablant : « les rues commerçantes noires de monde…alors que les plages sont vides. »

Sa conclusion est tranchante : « c’est bizarre, bizarre… »

Le gouvernement, une cible de choix pour le présentateur

Les téléspectateurs sont habitués aux coups de gueule de Jean-Pierre Pernaut. Le 24 avril, il s’est emporté contre les personnes qui ignoraient les mesures barrière. Alors qu’il sortait pour un rendez-vous important après six semaines de confinement, il a trouvé : « un monde fou sur le trottoir. Des adultes, des enfants qui jouent, plein de monde sans masque, sans contrôle. » Pendant ce temps, les forces de l’ordre infligent des PV à des individus seuls « sur une plage, en montagne ou en forêt. »

Le présentateur avait alors critiqué l’incohérence des annonces sur le port de masque, l’ouverture des cantines, le caractère obligatoire ou non de la réouverture des écoles ou encore la fermeture des restaurants.

Likez notre nouvelle page pour ne rien rater de Topibuzz

Send this to a friend