Il se filme en train de rouler à 308 km/h et se fait arrêter lors d’un enterrement

Cette histoire incroyable s’est déroulée à Johannesburg, une ville sud-africaine. Un automobiliste a filmé son "exploit" : dépasser la barre des 300 km/h avec son bolide. Malheureusement pour lui, les autorités l’ont reconnu.

Le chauffard a dépassé les 300km/h. Capture d'écran
109 Partages

Grand amateur de sensation forte, ce conducteur sud-africain a pleinement exploité la puissance de sa superbe voiture. Pour se vanter, il a filmé le tableau de bord, il roulait à 308 km/h. La vidéo a circulé sur la toile, même le ministre des Transports l’a visionnée. L’imprudent a été arrêté le 26 janvier lors d’un enterrement. Le procureur a retenu deux infractions au Code de la route.

Le chauffard libéré sous caution

Phumlile Ncube voulait prouver les capacités de son Audi TTS, une sportive qui a séduit les amoureux de vitesses. Toutefois, la limite autorisée sur cette autoroute près de Johannesburg est fixée à 120 km/h. Le conducteur a largement dépassé ce seuil. L’homme de 36 ans a aggravé son cas, sa conduite dangereuse est doublée d’une très grave imprudence. Yusuf Abramjee, un activiste anti-criminalité, a largement relayé la vidéo après sa publication.

Grâce à la nouvelle technologie, les autorités ont réussi à identifier le chauffard. Accusé de conduite imprudente et de mise en danger de la vie d’autrui, il fut arrêté en plein milieu d’un enterrement.  L’homme a bénéficié d’une mise en liberté sous caution. Sa prochaine comparution devant le tribunal est programmée pour le 13 mars prochain.

Yusuf Abramjee a reçu des menaces

L’affaire a ensuite pris une tournure inattendue.  Des personnes malintentionnées intimident Yusuf Abramjee, l’homme qui a dénoncé cet acte en diffusant la vidéo sur les réseaux sociaux. Ils ont publié une fausse vidéo montrant le militant en train de commettre un excès de vitesse. Avertie, la police a tout de suite ouvert une enquête.

Phumlile Ncube (en tee shirt rouge) parlant avec le Ministre des Transport. Credit : Department of Transport

L’activiste donne plus de détails : « Le film montre un véhicule qui ne m’appartient même pas et qui aurait fait un excès de vitesse. La plaque d’immatriculation appartient à quelqu’un d’autre. Les métadonnées seront analysées et les coupables recherchés. Ils seront traduits en justice. »

Le militant a reçu un soutien de taille, celui de Fikile Mbalula, le ministre des Transports.

Likez notre nouvelle page pour ne rien rater de Topibuzz


En savoir plus sur :

.

109 Partages

Send this to a friend