« Disguting food museum » : le musée des aliments dégoutants débarque en France

L’exposition analyse la relation entre la culture et la notion de dégoût. Elle vise également à préserver l’environnement.

Avis aux plus audacieux. « Disgusting food museum », l’exposition consacrée aux nourritures les plus dégoutantes s’invite en France. Elle se déroule dans le cadre des Tables de Nantes, elle a commencé mercredi dernier et se terminera au 3 novembre. Les visiteurs auront la possibilité de goûter des plats répugnants. Ils reçoivent un sac à vomi en guise de billet d’entrée.

La notion de dégout dépend de notre culture

Cette exposition insolite fut initiée à Malmö, une ville suédoise. Elle vise à explorer les liens entre la culture et les habitudes alimentaires. Après Los Angeles, elle effectue une escale en France avant de repartir pour Las Vegas. Les visiteurs auront plus d’un mois pour visiter les différents stands.

disgustingfoodmuseum
disgustingfoodmuseum

Samuel West, psychologue et commissaire de l’exposition, souligne le rôle de la culture dans la notion de dégoût : « les choses avec lesquelles vous avec grandies, vous allez les trouver délicieuse et souvent quelque chose d’étranger, de bizarre et différent vous semblera dégoutant ».

Plus de 80 plats sont au menu. Entre autres des fromages infestés d’asticots, le cochon d’Inde rôti, le jus d’œil de chèvre ou encore des testicules de taureaux. Des aliments typiquement français seront présents : l’époisses, le foie gras, les escargots et le steak tartare. Eh oui, leurs réputations sont mauvaises dans certains pays.

Changer les habitudes alimentaires pour préserver l’environnement

Le « disgusting food museum » a aussi un objectif écologiste. Andreas Ahrens, le directeur du musée, attire l’attention sur un point essentiel : il est important de sensibiliser les gens à trouver de nouvelles sources de nutriments. Parmi les options figurent « les insectes et les viandes cultivés en laboratoire ». 

disgustingfoodmuseum
disgustingfoodmuseum

La visite sera entièrement gratuite. Ouvrir les récipients est permis. Sentir l’odeur de chaque aliment constitue une expérience enrichissante. Et pour 3 euros, il est possible de goûter des plats comme la viande de requin fermentée ou du jus de glande anale de castor.  Bien entendu, il est recommandé de tenir votre sac vomitoire à portée de mains si vous avez l’estomac fragile.

Comptez-vous visiter le musée des aliments dégoutants ? Vous pouvez aussi informer vos amis en partageant cet article.

Likez notre nouvelle page pour ne rien rater de Topibuzz

A lire aussi:

- 17 trucs carrément dégoûtants que les filles font et qu’elles ne vous révéleront jamais

- 13 supplices que les femmes font subir à leurs hommes au quotidien


Vous aimez? Alors partagez avec vos amis