Un élève autiste expulsé de l’école par la directrice

« Chaque fois que je regarde cette vidéo, mon cœur est brisé »2 min


2 Partages

La mère d’un jeune adolescent autiste est choquée en découvrant comment la directrice de l’école a traité son fils. Âgé de 11 ans, l’enfant  s’est vu refuser l’accès à la salle de classe. Il a erré dans le parking, sans surveillance, pendant plusieurs minutes. Filmée par les caméras de surveillance, la scène est tout simplement scandaleuse.

« Chaque fois que je regarde cette vidéo, mon cœur est brisé »

Lovine Montgomery, la grand-mère, est toujours en colère. L’histoire s’est produite en décembre 2018, mais elle continue à susciter l’attention. D’après les images, le personnel de l’école a reçu l’ordre de ne pas laisser le garçon entrer dans une salle de classe.

La séquence montre l’enfant errant à l’extérieur. Après la recréation, il se mêle aux autres élèves et rejoint une salle. Quelques instants plus tard, on voit un enseignant le mettre dehors. Déterminé, il fait une nouvelle tentative. Le professeur ne lui a laissé aucune chance. Il a même fermé les stores pour décourager l’ado.

Il a essayé d’ouvrir plusieurs portes, mais elles étaient toutes verrouillées. Finalement, un élève a pris la décision de le laisser entrer. La direction lui a infligé une mise à pied de deux jours.

La directrice est en congé administratif

Quelle est la raison ayant poussé les responsables à une telle extrémité ? Le jeune garçon doit aller régulièrement aux toilettes. Pourtant, la directrice lui aurait dit de rester à sa place. Pressé, l’élève a filé par la porte de derrière. L’interdire de rentrer était donc une punition.

Javohn Perry, la mère du jeune garçon, souligne le caractère inadmissible de cette mesure. Elle ne mâche pas ses mots. Pour elle, il s’agit d’une « intimidation ». Elle exige ainsi une explication. La commission scolaire a ouvert une enquête. En attendant les résultats, la directrice ne peut pas exercer son emploi. Elle a reçu un congé administratif payé.

Les autistes communiquent autrement et ils ont des besoins particuliers. Les agresser est une mauvaise solution, ils se refermeront ou répondront par la violence.

Merci de sensibiliser les établissements scolaires en partageant cet article.