Une babysitter tue un bébé car « elle en a marre de s’occuper de lui »

les parents sont dévastés2 min


6 Partages

Actuellement, de plus en plus de parents font appel à une baby-sitter. Ce choix offre de nombreux avantages, mais les risques existent. Parfois, les conséquences sont tragiques, l’histoire de la petite Hannah Wesche illustre cette situation. La fillette de 3 ans décède après avoir été battue par sa nounou.

La petite fille souffrait d’une hémorragie cérébrale

Les faits se sont déroulés en mars 2018, aux États-Unis. Les parents ont fait appel au service de Lindsey Partin. Ils pensaient alors que leur fille était entre de bonnes mains, mais ce qui se passa ensuite est tout à fait horrible.

Quelques heures après leur départ, la police a reçu un appel expliquant qu’une fillette est inconsciente à son domicile. L’intervention fut rapide, ils l’ont emmenée à l’hôpital de Fort Hamilton avant de la transférer à l’hôpital pour enfant de Cincinnati. La petite fille souffrait d’une hémorragie au nerf optique.

Les examens montraient de lésions cérébrales importantes ainsi que des profondes ecchymoses à l’arrière de sa tête.  Les médecins lui ont retiré une partie de son cuir chevelu afin de réduire la pression subie par l’œdème cérébral. Le diagnostic tomba comme un couperet, son cerveau ne fonctionnait plus, les docteurs la déclarèrent en état de mort cérébral.

Reconnue coupable pour meurtre

Désespéré, Jason Wesche, son père,  créa une page Facebook « Go Fund Me » pour collecter des dons afin que sa fille puisse bénéficier des meilleurs soins. Quelques jours plus tard, après avoir fait leurs adieux à leur petite fille chérie, ils demandèrent aux médecins de débrancher l’appareil qui la maintenait en vie.

D’après les enquêteurs, c’est la baby-sitter qui avait appelé la police. Au début, Lindsey Partin avait soutenu que la petite fille s’était évanouie, car elle s’était cogné la tête la veille. Plus tard, elle avouait l’avoir frappé, provoquant ainsi une chute mortelle sur le sol en ciment. Avant de contacter les autorités, elle avait essayé de trouver les moyens d’enlever les ecchymoses sur Internet. La jeune femme a été reconnue coupable de meurtre.

Le cas comme celui-ci n’est pas rare. Pour avertir les autres parents à prendre plus de précautions, merci de partager cet article.

A Voir aussi : France – Alerte à l’épidémie de varicelle, elle s’étend à la moitié du pays

Likez notre nouvelle page pour ne rien rater de Topibuzz