Maison de l’horreur : Torturés, humiliés et nourris avec de l’excrément de chien

Leur famille leur faisait manger des tartines aux excréments de chien3 min


3 Partages

Le cas de Christian et Camille illustre à quel point la famille peut maltraiter les personnes vulnérables. Ne pouvant plus se prendre en main, le couple s’est réfugié chez Marie-Hélène, la sœur de Christian. Ils ont vécu un véritable cauchemar. Même des adolescents ont pris part à leur humiliation. L’affaire est maintenant aux mains de la justice.

Ils ont été forcés à manger des tartines aux excréments de chien

Cette horrible histoire s’est déroulée en Anderlues-Binche, une commune de la Belgique. Malade, Christian ne pouvait plus prendre soin de lui-même. Son épouse a également des problèmes, elle souffre de déficience mentale. Face aux risques d’une telle situation et n’ayant nulle part où aller, ils ont sollicité l’aide de Marie-Hélène, la sœur de Christian. Cette dernière a accepté de les héberger.

Les enquêteurs ignorent si le couple a profité d’une période de grâce ou si les violences ont immédiatement commencé. En effet, prendre soin d’une personne vulnérable requiert beaucoup de patiences. Il se pourrait que les soucis de santé aient fini par énerver leurs proches.

Violences physiques, maltraitances, mots blessants, gestes déplacés…la liste est longue. Pour résumer, le juge d’instruction emploie un mot fort : « tortures ».  Sadiques, les bourreaux ont enregistré leurs méfaits. On peut les voir s’amuser à les caillasser avec de la farine, des œufs et de l’huile. Ils ont même obligé Christian à frapper Camille, sa propre femme !

Et pire encore, Marie-Hélène et sa famille ont contraint leurs victimes à manger des tartines spéciales, elles étaient remplies de crottes de chien, le pitbull du voisin.

Elle brûle sa tante avec du pétrole

Camille a bénéficié d’un traitement spécial. Ils ont complètement rasé sa tête. Contrairement aux apparences, la plus jeune fille de Marie-Hélène s’est distinguée par un acte tellement barbare. Elle a brûlé sa tante ! Elle a jeté du pétrole sur le jean avant de mettre le feu. Pourtant, les autres restèrent de marbre après cette violence. Ils n’ont pas daigné soigner Camille, malgré la gravité des brûlures. Depuis, sa blessure s’est largement infectée.

Heureusement, le vent a fini par tourner. On ne sait pas comment, mais Christian a pu fuir. Au lieu de laisser sa femme à son propre sort, il a averti les autorités. Camille est maintenant hospitalisée, deux greffes de peau étaient nécessaires pour améliorer sa santé.  Les enquêtes ont révélé que sa sœur obligeait Christian à voler des métaux afin d’acheter de l’alcool. Et surtout, Marie-Hélène profitait de l’allocation mutuelle de son frère.

Tout le monde fut interpellé

Marie-Hélène, Totty (son compagnon) et Rémy (le compagnon de sa fille aînée) sont inculpées pour coups et blessures, tortures et violences envers des personnes vulnérables. Ayant participé aux actes, les trois adolescents de 12, 14 et 16 ans sont placés en Institution publique de protection de la jeunesse (IPPJ). Ils n’étaient plus scolarisés depuis quelque temps.

D’après les premiers éléments de l’enquête, les accusés ont adopté la même ligne de conduite : rejeter la faute sur les autres.

Cette histoire est vraiment révoltante. Ils auraient pu confier Christian et Camille à un établissement spécialisé au lieu de les torturer. Qu’en pensez-vous ?