Êtes-vous atteint de misophonie ? Cette maladie qui rend les gens fous.

La misophonie une maladie pas comme les autres2 min


Les bruits font partie de notre quotidien : mastication des aliments, contacts entre une cuillère et une assiette, crissement de la craie sur un tableau…La majorité des gens n’éprouve aucun problème. Pour d’autres, il s’agit d’un vrai calvaire auditif. Ce trouble reste méconnu, il est appelé misophonie ou « la haine des sons », au sens littéral.

« Le fait d’entendre quelqu’un mâcher me donne envie de le tuer »

Connu aussi sous le nom de Selective Sound Sensivity Syndrome (4S), la misophonie est une maladie neuropsychique  peu connue de la communauté. Découverte en 2000 par Pawel et Margaret Jastreboff, elle n’est pas liée à un problème d’audition. Elle affecte directement le cortex cingulaire antérieur et le cortex insulaire, deux zones du cerveau. Étant donné que ces deux régions influencent les émotions, les personnes atteintes de ce trouble deviennent anxieuses et parfois agressives.

Les symptômes apparaissent dès l’enfance et s’intensifient au fur et à mesure. Les malades sont souvent considérées par la société comme capricieux ou même fous. Pourtant, ils souffrent réellement de cette sensibilité extrême aux bruits « normaux ». Antoine n’a que 16 ans et il vît un véritable calvaire, surtout à table : « Le fait d’entendre quelqu’un mâcher me donne envie de le tuer et pour lutter contre cela je suis toujours en train de me boucher les oreilles ».

Aucun traitement médicamenteux

Jusqu’à maintenant, les spécialistes n’ont pas encore réussi à identifier l’origine exacte de cette anomalie. M. Jastreboff évoque une connexion insuffisante entre plusieurs éléments du système nerveux. Par conséquent, Ils n’ont pas encore réussi à développer un médicament approprié.

Le premier pas commence par une prise de conscience. Le tableau The Misophonia Activation Scale permet de mieux comprendre la gravité de sa maladie. Si l’anxiété est minime au premier niveau, les personnes situées à l’autre extrémité « peuvent exercer des violences physiques sur une personne ou sur un animal ».

Parmi les solutions figurent le port de protections auditives ou écouter la musique pour réduire les bruits. Néanmoins, apprendre à gérer ses émotions, son stress et sa colère semblerait plus efficace. En effet, l’isolement social est rarement efficace.

Pour informer vos amis, n’hésitez pas à leur partager cet article.

A Voir aussi : Bethany défigurée à cause d’une huile de bronzage : « Je ressemblais à Quasimodo »

Likez notre nouvelle page pour ne rien rater de Topibuzz