Notre-Dame : les causes présumées de l’incendie révélées par la police

La police a révélé la cause la plus probable du feu dévastateur de la cathédrale Notre-Dame2 min


21 Partages

Lundi 15 avril, les Français ainsi que plusieurs millions de personnes à travers le monde ont assisté avec horreur l’incendie de la cathédrale Notre-Dame de Paris. Un toit ravagé, une flèche qui s’effondre, des monuments centenaires partis en feu, c’est ce que le monde a assisté ce jour-là.

L’incendie provoqué par un court-circuit

Au début, les enquêteurs ont évoqué que le feu venait depuis le chantier en cours dans l’édifice. Mais après la déclaration d’un responsable de la police judiciaire française à l’Associated Press, cette hypothèse a été écartée faisant place à une autre.

Le responsable, voulant garder son anonymat, a déclaré qu’ils voulaient effectuer une première évaluation de l’état de la cathédrale après l’incendie, mais n’avaient pas obtenu le feu vert pour y entrer, en raison de sécurité. Pour les enquêteurs, l’incendie était accidentel et qu’il est fort probable que cela soit dû à un court-circuit. Quoiqu’ils procèdent également à l’interrogation des personnels de la cathédrale et les travailleurs du chantier.

La reconstruction en 5 ans

Par ailleurs, il a aussi indiqué que certaines parties de la cathédrale sont encore très fragiles en ce moment et qu’il faudrait les consolider avec des charpentes en bois pour les soutenir.

Le président français Emmanuel Macron a promis de reconstruire la cathédrale dans les 5 années à venir. Cependant, certaines personnes ont exprimé leurs doutes qu’il va falloir au moins 15 ans pour restaurer le monument vieux de 850 ans. Quoiqu’actuellement, les dons récoltés pour sa reconstruction a déjà dépassé le milliard d’euros. Et des personnalités célèbres telles que la famille Bernard Arnauld (LVMH) et Henri Punault (Luxe Kering) ont également promis de donner respectivement 200 et 100 millions d’euros pour la réhabilitation de la cathédrale.