6 aliments tellement dangereux, que vous pourriez mourir en les mangeant

Découvrez les 6 aliments les plus dangereux et méconnus du monde4 min


1 Partage

Découvrez les 6 aliments les plus dangereux et méconnus du monde ! Attention au petit détail, car c’est cela qui coûte cher à la plupart. Essentiellement connus en Asie ou en Afrique, ces quelques repas vont sûrement vous effrayer un petit peu.

Mais nous le répétons suffisamment de fois dans cet article, assurez-vous surtout d’avoir une personne d’expérience à vos côtés si vous voulez quand même déguster ces plats !

6. Le fugu

De nombreuses personnes adorent manger des Fugus, par contre, si vous ne le cuisinez pas correctement, il lui faudra 4 à 6 heures pour vous paralyser totalement! Ce poisson contient de la neurotoxine très puissante.

Mais son goût tellement exceptionnel a encouragé de nombreux cuisiniers à en faire une recette de choix ! En 1958 le Fugu a entrainé la mort de 176 personnes. Et encore aujourd’hui, certaines personnes n’ont pas la prudence de le faire cuisiner comme il faut.

Vous devez posséder un diplôme d’état afin d’avoir le droit de le servir dans un restaurant japonais. Sur les 38 espèces qui sont pêchées chaque année sur l’archipel, seulement 22 sont propres à la consommation, alors prudence !

5. La palourde de sang

Elle tient son nom à cause de la couleur hémoglobine de son intérieur. Très prisée en Chine, cette espèce de mollusque est un véritable danger. Hépatite A et E, typhoïde et dysenterie représentent les dangers les plus courants liés à l’ingestion du produit.

Bouillie rapidement afin de pouvoir la servir, la palourde de sang a été faussement blanchie dans l’esprit de certains Chinois qui n’en reconnaissent pas encore les effets néfastes à leur juste valeur. Il est d’ailleurs interdit de transporter ces mollusques de Chine vers les États-Unis, et de nombreuses restrictions entourent sa consommation.

En 1988, plus de 300 000 personnes ont été infectées par ses bactéries. La même année, 31 personnes concernées sont mortes. On compte 15% d’individus qui en consomment touchés par l’hépatite A. La palourde de sang est à consommer uniquement si elle est préparée par un professionnel expérimenté.

4. Le Sannakji

Le Sannakji est un plat très original. Pour être préparé, les Coréens découpent une pieuvre encore vivante et composent ainsi l’assiette. Lorsqu’il arrive à votre table, certains membres de l’animal bougent encore et c’est cela qui le rendu aussi célèbre. L’ingestion de ce plat ne pose pas vraiment de problème, excepté pour un petit détail.

En effet, votre estomac n’aura pas beaucoup de mal à digérer la pieuvre, mais ces petits bouts encore vivants peuvent se coller contre les parois de votre bouche ou de votre gorge et ainsi vous étouffer. Et le seul moyen d’y remédier, c’est de boire beaucoup d’eau.

La plupart des Coréens vous conseilleront de ne pas goûter un tel diner sans l’assistance de personnes qui savent comment le déguster. Et c’est tout à fait normal, car chaque année, environ 6 personnes meurent encore par imprudence.

3.Le fruit de l’Aki

L’Aki ou l’akée est un arbre où poussent de délicieux fruits dont raffolent de nombreuses personnes. Introduit en Jamaïque en 1778, sa texture rappelant le beurre, ainsi que son goût noisette fait de lui un fruit exceptionnel.

Par contre, n’essayez pas de le cueillir trop tôt, car dans ces circonstances, il serait responsable de vomissement, de convulsions, de perte de conscience, ou encore même de décès. En Jamaïque, 271 personnes sont mortes après l’avoir mangé entre 1980 et 1991. La prévention est active dans de nombreux pays, mais cela n’empêche pas les drames.

Seule la partie jaune peut être mangée, et s’il n’est pas à maturité complète, le fruit de l’Aki ne peut être consommé sous aucun prétexte. Sinon il lui suffira de 2 à 48 heures pour vous infliger des dégâts parfois fatals…

2. Le  Fesikh

Lors de la fête du printemps en Égypte, un plat traditionnel appelé Fesikh est devenu la priorité des plus gourmands. Composé de mulet fermenté salé et séché, il se transmet de génération en génération depuis des lustres.

Hélas, chaque année, le non-respect de la recette entraine de nombreuses intoxications. Car trouvé flottant à la surface de la mer, mal conservé et surtout mal préparé. En 2015, le Fesikh a même été déconseillé par les autorités égyptiennes. Évidemment cela n’a pas empêché de constater beaucoup d’incidents.

Les effets de l’intoxication se feront sentir dans les 12 prochaines heures après la consommation. D’abord la vue baisse, puis les muscles s’affaiblissent et la déglutition devient difficile. La plupart du temps, cela devient très dur de respirer correctement et ces complications entrainent la mort.

1. La cervelle de singe

Comme son nom l’indique, la cervelle de singe est un plat très spécial. Généralement servi à côté du crâne vidé de l’animal, ce repas est complété par de l’huile et des condiments. Prélevée alors que le singe est encore vivant, la préparation de ce plat ressemble plus à de la cruauté qu’autre chose.

Certaines personnes qui en consomment peuvent contracter la maladie de Creutzfeldt-Jakob. Et nous vous déconseillons fortement de goûter à ces apéritifs macabres. Néanmoins, chacun est libre de ses choix, alors si vous voulez tenter certaines de ces expériences, assurez-vous toujours d’avoir quelqu’un d’expérimenté pour vous guider !

Si vous aussi vous avez trouvé cet article intéressant, partagez-le !

Likez notre nouvelle page pour ne rien rater de Topibuzz