La jeune cheerleader – forcée de faire le grand écart – suppliait son entraîneur d’arrêter

La vidéo qui avait choqué des millions d'internautes. Le coach sportif a depuis été renvoyé.. Ainsi que son assistant et le principal du lycée 2 min


543 Partages

À Denver, au lycée East High School, une scène scandaleuse a été filmée secrètement par des élèves durant un entraînement de cheerleaders en juin. Dans la vidéo qui fait actuellement le tour du monde, on voit une adolescente de 13 ans, Ally Wakefield, hurler de douleur pendant que d’autres jeunes cheerleaders l’immobilisent…

Là, son entraîneur la force à faire un exercice censé l’aider à faire le grand écart ! La jeune fille les supplie d’arrêter en pleurant. Mais ils ont tout de même effectué l’exercice jusqu’au bout…

Voici la vidéo troublante que ses camarades de classe ont donnée à la chaîne d’information KUSA avant qu’elle ne devienne virale :

À cause de cet exercice, Ally Wakefield affirme avoir été blessée.

« Il a posé un genou sur le dos de ma jambe droite. Puis, il a poussé sur son autre genou pour essayer de garder ma posture droite », raconte l’adolescente lors d’une interview pour KUSA. « Il s’agissait de déchirer mon ligament et mon muscle en même temps », a-t-elle précisé.

Quand sa mère, Kirsten Wakefield, a appris le geste infligé à sa fille, elle a immédiatement envoyé un courriel à l’assistant du directeur de l’établissement scolaire en joignant une copie de la vidéo et en écrivant que sa fille a été blessée à la jambe. « C’est un homme adulte qui a poussé ma fille de 13 ans si fort et contre sa volonté alors qu’elle pleure et crie pour qu’il arrête », a-t-elle déclaré à KUSA.

Si la lettre a été envoyée aux responsables le 15 juin, une enquête n’a été lancée qu’en août.

Le directeur des écoles publiques de Denver, Tom Boasberg, a qualifié la vidéo de « très pénible ». « Nous interdisons absolument toute pratique qui met en péril la santé physique et mentale de nos étudiants », a-t-il déclaré dans un communiqué.

« Nous ne permettons pas et ne permettrons aucune situation dans laquelle un étudiant est obligé d’exercer une activité ou un exercice au-delà du point où il exprime son désir d’arrêter. »

Cinq employés de l’établissement ont alors été suspendus, tandis que l’entraîneur responsable, Ozell Williams, a été congédié.

En effet, ce ne serait pas la première fois qu’il agit ainsi. Il aurait été renvoyé d’un autre établissement (Boulder High) l’an dernier pour avoir posé exactement le même geste sur une cheerleader.

D’autres filles qu’il a entraînées ont également déclaré qu’Ozell Williams menaçait de les frapper lorsqu’elles n’étaient pas à la hauteur de ses attentes ! Contacté par le Denver Post, Williams a déclaré que la vidéo était vue hors contexte, mais a refusé de dire de quel contexte il s’agissait…

L’enquête reste en cours, mais pensez-vous que cette pratique soit réellement légale ou pas ?

Likez notre nouvelle page pour ne rien rater de Topibuzz