La vie d’une tribu dans un coin reculé de la jungle indonésienne a été révélée au grand public

Ces photographies nous font découvrir la vie de cette tribu éloignée du Pacifique.

27 Partages

Dans une jungle indonésienne du sud-est de la Papouasie, en Nouvelle-Guinée occidentale, vit une tribu demeurée isolée du reste du monde jusque dans les années 1970. Aujourd’hui, les Korowai sont connus pour leurs maisons perchées à une quarantaine de mètre du sol pour se protéger des ennemis et des animaux sauvages. Mais bien que cette tradition ait été abandonnée, tout comme le cannibalisme, cette tribu reste authentique de par son mode de vie, attirant la curiosité des photographes et des reporters.

Les Korowai : des chasseurs-cueilleurs

Après Human Planet et la BBC, le photographe amateur Maxim Russkikh fait partie des derniers étrangers à avoir rendu visite aux Korowai récemment. Ses photographies nous informent d’ailleurs sur le mode de vie et les tâches quotidiennes des membres de la tribu.

D’après le photographe, les Korowai sont des chasseurs qui doivent rester « parfois plusieurs jours loin de leur domicile » pour trouver à manger, notamment des rongeurs, des oiseaux, des cochons ou bien du poisson. Mais il note que l’aliment principal de ces hommes est constitué de bananes et de sagous servant à créer une farine.

Une tribu menacée…

Maxim Russkikh a aussi soulevé un point inquiétant au sujet des Korowai : leur mode de vie serait menacé par les missionnaires chrétiens et le gouvernement musulman de l’Indonésie qui souhaitent leur imposer leur culture, pensant que ces hommes vivent misérablement et « dans l’obscurité ».

Si les Korowai ont survécu dans cet environnement assez rude depuis des milliers d’années avec leur culture traditionnelle, ils commencent à voir les villages missionnaires pousser comme des champignons autour d’eux et contribuer à leur disparition. En effet, des centaines de Korowai se seraient déjà convertis au christianisme et auraient décidé de s’installer définitivement dans ces villages.

En attendant qu’elle soit protégée par le droit international, espérons que la tribu soit capable de maintenir sa culture sacrée et unique, malgré sa fragilité actuelle.

Likez notre nouvelle page pour ne rien rater de Topibuzz

A lire aussi:

- A l’aide d’un grand seau, vous pouvez fabriquer vous-même un super climatiseur qui vous sauvera la vie cet été

- Dans un zoo, elle pénètre l’enclos d’un lion pour narguer le roi de la jungle sans se rendre compte du réel danger


.

27 Partages