Transgenre, l’homme « enceint », n’a pas été pris en charge par l’hôpital : son bébé est mort-né

L’infirmière l’a traité comme un homme2 min


5 shares

Un homme de 32 ans fut victime de négligence de la part du personnel médical. Alors qu’il venait pour une douleur abdominale insupportable et une tension artérielle trop élevée. L’infirmière a estimé que son cas n’était pas urgent, elle lui demanda de rentrer chez lui. Pourtant, il lui avait révélé une information importante : un test de grossesse positif. Son état s’est empiré et le bébé est mort-né.

Il n’avait pas eu de menstruations depuis longtemps

Pour changer totalement son corps en homme, le patient avait suivi un traitement hormonal. Néanmoins, il a dû abandonner, son assurance n’avait plus financé sa transformation. En plus de son apparence, son organisme a changé : il n’avait plus eu de menstruations depuis longtemps. Pourtant, son système reproducteur resta fonctionnel, et il tomba « enceint », mais il ne s’en rendit pas compte.

Le fœtus s’est développé pendant des mois sans complication majeure.  Les douleurs abdominales se sont ensuite intensifiées et s’est décidé à faire un test de grossesse qui se révéla positif. Malgré son insistance, l’infirmière n’a pas tenu compte de son état. Elle considérait que l’individu est obèse est surtout, il n’avait plus pris ces médicaments contre l’hypertension artérielle.

La médecine n’est pas encore prête

Après une échographie, la grossesse fut confirmée, l’homme était sur le point d’accoucher. Malheureusement, la césarienne ne s’est pas déroulée comme prévu, le bébé est mort-né.

Le docteur Daphna Stroumsa de l’Université de Michigan souligne les difficultés de leur mission face à ce genre de situation. La médecine n’est pas encore prête et éprouve du mal à répondre correctement aux besoins des personnes transgenres. En effet, si une femme avait présenté les mêmes symptômes, elle aurait bénéficié d’un traitement adéquat et serait rapidement admise en urgence.

La perte d’une vie constitue toujours un événement malheureux. Comment le personnel médical pourrait-il améliorer la prise en charge des transgenres ?


5 shares