Affamé et destiné à amuser le public, un éléphanteau décède en se cassant les pattes dans un zoo

Dumbo fut forcé à travailler malgré son état2 min


Un éléphanteau mourrait de fatigue, il amusait les visiteurs du zoo de Phuket, en Thaïlande. L’animal âgé de trois ans souffrait d’une infection de l’appareil digestif et s’est fracturé les deux pattes arrière. L’ONG britannique Moving Animals a lancé une pétition pour demander la fermeture de l’établissement.

Forcé à danser pour divertir les visiteurs du zoo


L’éléphant est un véritable symbole de la Thaïlande. Mais si certains des habitants considèrent les pachydermes comme un animal sacré, d’autres les exploitent pour gagner de l’argent. Comme le cas de « Dumbo », un éléphanteau musicien et danseur, il était forcé à jouer pour divertir les visiteurs du zoo.

Dans une vidéo publiée sur YouTube, on peut le voir en train de répéter son petit numéro malgré son état affaibli, il avait la peau sur les os.  La séquence a ému les internautes ainsi que l’ONG Moving Animals. L’organisation a lancé une pétition le 2 avril pour sauver l’éléphanteau.

La requête a vite pris de l’ampleur, elle a obligé les responsables à confier l’animal à un vétérinaire. Dumbo souffrait d’une infection de l’appareil digestif depuis longtemps, les diarrhées l’ont rendu si faible.

Il s’est fracturé les deux pattes arrière

Son calvaire ne s’arrêta pas là. Après quelques jours, l’éléphanteau s’est cassé les deux pattes en essayant de s’extirper d’une flaque de boue. Aussi incroyable que cela puisse paraître, les personnels n’ont constaté son état que trois jours plus tard. Admis en urgence dans une clinique vétérinaire, il ne parvenait plus à rester debout. Hélas, il succomba à ses blessures dans la nuit du 19 au 20 avril.

Autant de négligence révolte l’équipe de Moving Animals. Pour que d’autres animaux du parc ne subissent plus les mêmes traitements, l’association a lancé une autre pétition. Cette fois-ci, elle souhaite fermer le zoo, définitivement.

La maltraitance animale ne se limite pas à la violence envers les animaux. Elle concerne également les différents spectacles visant à divertir les touristes ou les spectateurs. Pour aider les associations à abolir cette pratique, n’hésitez pas à partager cette histoire.