Un professeur de chimie japonais faisait fabriquer de l’ecstasy à ses élèves

Un professeur japonais voulait faire un remake parfait de « Breaking Bad ». Il faisait fabriquer de l’ecstasy à ses élèves.2 min


Cette histoire nous fait directement penser à « Breaking Bad ». Une série télévisée américaine dans laquelle Walter White, un professeur de chimie atteint d’un cancer de poumon fabriquait de la drogue avec un de ses anciens élèves pour payer son traitement et subvenir aux besoins de sa famille.

Une façon de « parfaire l’éducation de ses élèves »

Mais dans cette affaire, Walter White est incarné par Tatsunori Iwamura, professeur de chimie à l’université de Matsuyama. Il aurait appris à ses élèves à fabriquer et produire illégalement de l’ecstasy.  L’enseignant a reconnu les faits qui remontent à 2013. Pour se justifier, il a déclaré que c’était une façon pour lui de parfaire l’éducation de ses élèves.

Lors de l’investigation, les enquêteurs n’ont pas retrouvé de traces de MDMA (principe actif de l’ecstasy) dans les laboratoires et dans la maison du professeur. Selon un responsable du ministère, l’ecstasy a été probablement jetée avant leur arrivée.

Il fabriquait aussi des synthèses de cannabis

Par conséquent l’homme de 61 ans, n’a pas été inculpé à ce stade, mais risque quand même 10 ans de prison face à ce chef d’accusation lié à l’activité illicite. Selon la loi japonaise, les professeurs et chercheurs doivent obtenir une licence des autorités avant d’utiliser ou fabriquer des drogues pour leurs travaux académiques, ce qui n’a pas été le cas de Tatsunori Iwamura. Ainsi, quatre des onze élèves qui auraient le professeur à la fabrication de la drogue risque d’être poursuivi en justice.

Le professeur a également, d’après une enquête plus approfondie, aurait demandé à ses élèves de produire une drogue appelée 5-QUPIC l’an dernier. Une drogue similaire au cannabis, qui est interdit dans l’État Nippon depuis 2014 après avoir causé des accidents de la route.

Voilà une histoire digne d’être ajoutée à l’épisode de Breaking Bad. En attendant, n’hésitez pas à partager cette histoire avec vos amis.