Un marin militaire explique comment survivre si vous êtes en train de vous noyer

Les chances de survie en cas de noyades sont faibles. Mais un ancien Navy Seal explique comment éviter la mort si quelqu’un essaye de vous noyer.2 min


466 shares

Mourir noyé est l’un des pires cauchemars des gens. C’est pour cette raison que certaines personnes ont une peur bleu de l’eau. Cependant, il est possible qu’à un certain moment on est obligé de vaincre cette peur pour survivre.

Clint Emerson, un ancien US Navy Seal a récemment publié un livre intitulé 100 Deadly skills : The SEAL Operative’s guide. L’ex militaire explique les principaux gestes, que ce soit  en eaux peu profondes ou dans les mers agitées.

Survivre dans l’eau avec les mains et les pieds ligotés

Lorsqu’un agent est capturé par l’ennemi, ses chances de survies sont faibles. Il n’y a pas de justice et il sera probablement exécuté s’il ne réussit pas à s’évader à temps.  Les membres de cette force spéciale sont alors entraînés à survivre sur la terre ferme, dans l’air et surtout dans l’eau.

Pour survivre dans l’eau, il faut à tout prix rester calme afin d’éviter l’hyperventilation. En gardant votre sang froid, vous pouvez maîtriser votre respiration. Avec suffisamment d’oxygène dans le poumon, le corps humain arrive à flotter facilement. Rejoindre la terre ferme devient alors plus facile.

Se laisser couler pour remonter à la surface

Clint a également énuméré deux techniques de survie bien distincte selon la profondeur de l’eau. Dans les eaux peu profondes, il faut se laisser couler lorsque vous expirez. Quand vos pieds toucheront le fond, vous devez faire un bond pour remonter à la surface et avancer petit à petit.

En eau plus profonde, vous devez vous replier sur vous-même sur le ventre, puis vous dépliez tout en levant votre tête pour respirer. Donner des coups vers l’arrière avec les jambes vos permet d’avancer. Si la mer est agitée, la meilleure solution consiste à nager sur le dos.

Il est possible que vous n’ayez jamais à utiliser ces techniques. Mais on n’est jamais assez prudent, vous savez maintenant quoi faire si par malheur vous êtes en difficulté dans l’eau.


466 shares