Elle se débarrasse de son chien en le jetant à la poubelle : on le retrouve 6 jours après la peau sur les os

2 min


2 shares

Ce fait horrible se passe à New Stanton, en Pennsylvanie. Lorsque le ramasseur d’ordures Nathan Binnie a ouvert une poubelle ce 30 octobre , il a été choqué par ce qu’il a trouvé à l’intérieur.

Un jeune chien niché dans un sac noir au milieu de la poubelle, son visage ressortait du sac en plastique. Après une inspection plus approfondie, Binnie découvrit que le chien était émacié et affamé – ayant peut-être été à la poubelle pendant trois jours sans nourriture ni eau. « (Elle était) très maigre, vous savez, je veux dire que chaque os … (elle) frissonnait et tremblait », a déclaré Binnie à WTAE Pittsburgh. « C’était horrible. » Binnie a appelé son chef et a donné son repas au petit chiot en attendant que les secours arrivent.

Binnie n’examine généralement pas les poubelles qu’il ramasse avant de les jeter dans son camion. Il dit à WTAE qu’il ne sait pas ce qui l’a contraint à rompre avec son habitude et à regarder à l’intérieur de cette poubelle, mais le chien a beaucoup de chance qu’il l’ait fait.

Les agents de la Humane Society of Westmoreland County sont arrivés sur les lieux pour récupérer le chien effrayé. La Humane Society a découvert grâce à une puce électronique chez le chien que l’animal avait été adopté il y a quelques mois à peine dans un refuge du comté de Fayette. L’ancienne propriétaire a été révélée sous le nom de Nicole Baker , qui a admis avoir abandonné le chien (anciennement Mia) avant de s’installer au Texas pour vivre avec son petit ami quelques jours avant sa découverte. Les autorités l’ont accusée de cruauté envers les animaux.

« C’est ridicule », a déclaré à WPXI le policier de la Humane Society Jan Dillon . « Je déteste le dire, mais cela aurait été mieux s’ils laissaient le chien en liberté; au moins, il aurait pu essayer de trouver quelque chose à manger. »

Le soldat Stephen Limani a déclaré à WTAE que les autorités avaient trouvé de nouvelles preuves incriminantes au téléphone de Baker après avoir parcouru d’anciens messages texte. « Elle avait délibérément induit en erreur les personnes qui offraient leur aide quand il s’agissait de prendre soin de Mia, le chien. Elle a reconnu le fait qu’à un moment donné, elle avait réalisé ce qu’elle faisait, elle savait parfaitement que c’était faux, et qu’elle elle a mis un chien, son chien, dans une poubelle. « 

Le chiot de 10 mois, renommé Fawna, était en mauvaise posture quand elle est entrée pour la première fois à la Humane Society of Westmoreland County. Elle ne pesait que 7 kg des 20 kilos qu’un chien de son âge devrait peser, et elle était si maigre que les vétérinaires n’étaient même pas en mesure de lui prélever du sang à des fins de test.

Heureusement, après plusieurs jours de récupération, Fawna se porte très bien. Selon la page Facebook du groupe, elle a déjà pris du poids et de nombreux appels lui ont demandé d’adopter le petit chien.

« Les animaux doivent être traités avec le même respect que les humains », a déclaré Binnie à WTAE. « Ils vivent, respirent, tout comme nous. »


2 shares