Attaché à un arbre, violé et brulé vif, le garçon de 8 ans obtient justice grâce aux derniers mots sur son lit de mort

Un petit garçon de 8 ans, violé, aspergé d’essence et brulé. Il a prononcé le nom de son agresseur avant de mourir.2 min


11 shares

Le deuil d’un enfant est une épreuve atroce. Mais voir son enfant souffrir et de ne rien pouvoir faire pour l’aider est sans doute la chose la plus dure qui soit. Cet événement tragique, les parents de Robbie Midlleton l’ont vécu. Leur petit garçon a été attaché, violé et brûlé vif.

Le petit garçon de Splendora, au Texas, avait une vie normale comme tous les autres. C’est à son huitième anniversaire que tout a basculé. En se rendant chez un ami, Robbie s’est fait attaquer par un autre garçon de son quartier. Il a été battu, puis attaché à un arbre avant que son agresseur ne verse de l’essence sur lui pour le brûler.

Brûlé  au troisième degré sur 99% de son corps

Brûlé au troisième degré sur 99 % de son corps, Robbie a tenté de rentrer chez lui avec le corps calciné par les flammes. Mais étant très faible,  il s’est effondré dans la rue près de son domicile. C’est sa mère qui a découvert son corps calciné par la flamme sur le sol. À l’hôpital, le petit garçon a passé plusieurs semaines en soin intensif où il a subi plus de 150 opérations.

Malgré cette expérience traumatisante, Robbie était confiant et optimiste. Pour lui le passé est le passé, il savait que s’il veut s’en sortir, le seul moyen est d’avancer. Mais malheureusement, dix ans après l’incident, il a été diagnostiqué d’un cancer mortel provoqué par les brûlures.

« il a attrapé mon épaule et versé de l’essence sur mon visage »

Quelques jours avant sa mort, Robbie a raconté ce qui s’est réellement passé le jour où il a été brûlé. « Donald l’a fait, il a attrapé mon épaule et versé de l’essence sur mon visage. Après cela, je ne me souviens plus vraiment de rien. » a-t-il confié à ses parents et à l’avocat de la famille.  Il a également déclaré que Donald Collins l’avait violé une semaine avant.

Ses parents et l’avocat ont enregistré le témoignage, ce qui a permis d’arrêter l’agresseur. Selon eux, la seule raison pour laquelle a fait cet acte c’est qu’il voulait faire taire Robbie à propos du viol.

À cette époque, Donald n’avait que 13 ans et était déjà le suspect numéro un, mais faute de preuve les juges ont rejeté l’accusation. C’est grâce à l’enregistrement qu’il a pu être accusé et condamné à une peine de 40 ans de’emprisonnement.

Après sa mort, les parents de Robbie ont obtenu un dommage d’environ 150 milliards de dollars, le plus important répertorié aux États-Unis. La population de Galveston a également créé une journée spéciale à la mémoire de Robbie Middleton, le jour de son anniversaire, le 28 juin.


11 shares