Un virus mortel touche de nombreux chiens: «Cette maladie peut tuer votre chien en 24 heures»

2 min


617 shares

Parvovirose ! Ce virus est l’ennemi nº 1 de votre chien. En quelques heures, il peut lui être fatal. Les jeunes chiens sont particulièrement visés et les vaccins ne constituent pas une barrière efficace.

Le Nord de la France a largement été touché par la parvovirose canine, très souvent mortelle. De nombreux cas ont été relevés, ces deux dernières semaines, en Belgique.

La parvovirose est comme son nom l’indique une maladie canine due à des parvovirus. Il s’agit de virus extrêmement résistants aux désinfectants qui causent des gastro-entérites hémorragiques très graves pouvant conduire à la mort des chiens infectés.

La transmission de la maladie se fait par léchage des selles ou des vomissures d’un animal malade ou au contact d’objets contaminés par le virus.

Les symptômes

Le virus se réplique rapidement et gagne tout l’organisme en seulement 3 jours. Il va causer de la fièvre, une perte d’appétit et de l’abattement. Puis quelques jours plus tard, des symptômes gastro-intestinaux se déclenchent : diarrhée hémorragique (mélange d’eau et de sang) et vomissements ne font qu’accentuer l’affaiblissement du pauvre toutou atteint de la parvovirose.

Les jeunes chiens de moins de 6 mois sont moins résistants au virus qui peut provoquer une inflammation au niveau du muscle cardiaque. La maladie se solde bien souvent par le décès rapide du chiot en 3 à 5 jours.

Un chien atteint, même s’il est adulte, aura besoin de soins intensifs et d’une hospitalisation pour le remettre d’aplomb.

Il existe un vaccin

Heureusement, pour se prémunir de cette maladie, il existe un vaccin efficace mais il faut attendre les 12 semaines d’un chiot pour que le vaccin fasse pleinement effet. Avant cet âge, le chiot est en partie protégé par les anti-corps transmis par sa mère principalement via le lait maternel. En attendant sa vaccination, c’est le principe de précaution qui s’applique : il faut éviter de le mettre en contact avec des chiens potentiellement malades et désinfecter tous les objets souillés par des excréments à l’eau de Javel, le seul désinfectant vraiment efficace contre le virus.

La période qui se situe entre la 8ème semaine et la 12ème semaine est vraiment la plus critique car le chiot n’est plus protégé efficacement par les anticorps de la mère mais ces derniers inhibent le vaccin jusqu’à la 12ème semaine. La prudence est donc plus que jamais de mise pour garder votre petit compagnon en pleine forme!

Faites suivre ces informations au maximum en partageant l’article


617 shares