Les parents de ce bébé « déformé » refusent l’avortement et montre leur bébé deux ans plus tard

Les médecins conseillent aux futurs parents d’avorter le bébé malformé. - ils décident de lui donner une chance de vivre2 min


748 shares

L’arrivée d’un bébé dans une famille est souvent source de joie et de bonheur. Mais alors qu’il est encore dans son ventre, il arrive que les médecins détectent une maladie ou une malformation génétique, poussant parfois ces spécialistes à envisager le pire ou à recommander un avortement

Malgré les avertissements des médecins, Sarah Heller et Chris Eidam ont décidé de se battre pour leur premier enfant atteint d’une fente labio-palatine bilatérale !

Une déformation aux effets multiples…

A 24 semaines de grossesse, les parents de Brody apprennent que leur bébé sera porteur d’une fente labio-palatine, une malformation qui toucherait un bébé sur 750. Cette déformation caractérisée par un « déficit tissulaire, squelettique et dentaire » au niveau du visage se présente sous plusieurs formes : « partielle ou totale, unilatérale (droite ou gauche) ou bilatérale ».

D’après le CHU Sainte Justine et le CHU de Tours, la génétique jouerait un rôle dans le développement de cette malformation, mais également le tabagisme, la consommation d’alcool et la prise de certains médicaments durant la grossesse. Pour corriger la déformation et éviter ses effets sur « la nutrition, la respiration, l’audition, la parole et la croissance », une intervention chirurgicale pluridisciplinaire est nécessaire.

Des parents dévoués

Malgré tout, Sara et Chris Eidam ont voué un amour inconditionnel à leur premier bébé. Quelques mois seulement après sa naissance, Brody portait déjà une sonde de gastrostomie pour s’alimenter. Il devait également subir de nombreuses interventions très coûteuses pour éviter les complications et arranger son apparence.

D’ailleurs, à ce propos, Sara explique au magazine Today qu’elle a souffert des remarques désobligeantes des internautes concernant l’apparence de son bébé. Mais elle a refusé de se laisser faire ! « J’ai décidé d’éduquer plutôt que de m’engager dans des confrontations, parce que c’est ce que je veux pour Brody dans le futur », explique la maman. « Je veux qu’il éduque, qu’il soit le porte-parole d’enfants plus jeunes souffrant de la même malformation et qui ne peuvent pas encore s’exprimer ».

Cependant, elle a également reçu plusieurs messages de soutiens… Et même un chèque de 1 000 dollars de la part d’un inconnu avec les mots « pour votre magnifique bébé » alors qu’elle dînait avec sa famille et son fils ! Une somme qui va permettre au petit garçon de subir ses premières opérations

Comme quoi, malgré toutes les épreuves qu’elle doit endurer, cette famille peut toujours croire en l’humanité !


748 shares