Né « sans cerveau », ce petit garçon de 6 ans déjoue tous les pronostics des médecins: «Ils nous ont conseillé d’avorter»

Les médecins disaient qu'il ne survivrait pas , mais au fil des années, son cerveau a continué de se développer 2 min


803 shares

Lorsque Shelley et Rob Wall ont su que leur bébé allait naître « sans cerveau », ils n’ont pas suivi le conseil des médecins d’avorter. Au contraire, ils ont décidé de poursuivre la grossesse jusqu’au bout et de donner une chance à Noah de vivre, même s’il était également atteint de spina bifida.

Trois ans après sa naissance, le petit garçon a défié toutes les prédictions des médecins en survivant. Mieux encore, son cerveau a continué de se développer jusqu’à atteindre 80 % de la taille moyenne d’un cerveau d’un autre enfant normal de son âge !

Un progrès significatif :

D’après le père de famille, beaucoup de spécialistes croyaient que Noah était dépourvu de cerveau alors qu’il n’était qu’un fœtus. D’autres pensaient que sa matière grise n’a pas pu se développer, car elle était enfermée dans un petit espace à l’intérieur de son crâne. Ils croyaient tous que le petit garçon serait gravement handicapé à défaut de cerveau, qu’il ne serait jamais capable de marcher, de jouer, de parler, ni même de manger tout seul !

Mais voilà, malgré le pessimisme des médecins, Noah a bien grandi et il est devenu un enfant quasiment normal aujourd’hui. Ses parents ont d’ailleurs tout fait pour que son cerveau se développe. Pour cela, ils se sont rendus dans un centre spécialisé en neurophysique en Australie. Il a alors suivi un traitement combinant physiothérapie et exercices cognitifs. Grâce à ses efforts, ceux des parents et ceux des soignants, Noah a beaucoup progressé : il y a par exemple appris à s’asseoir sans l’aide de personne.

Un vrai miracle !

Maintenant âgé de six ans, il continue d’apprendre à marcher. Mais le petit garçon adore le surf et souhaite pratiquer sa passion un jour…

« Même si son cerveau avait été tellement écrasé, ou qu’il serait gravement handicapé mentalement à cause de tous ces dommages… Je le regarde et… il est aussi brillant qu’un bouton », affirme fièrement son père à The Sun. D’ailleurs, même les médecins britanniques qui avaient initialement soigné ce brave garçon l’ont qualifié d’extraordinaire !

De votre côté, vous pouvez donner du courage et de l’espoir à tous ceux qui en ont besoin en partageant cette touchante histoire !


803 shares