L’homme qui fabriquait des poupées de cire avec des cadavres de fillettes vient d’être libéré

Il déterrait les corps des fillettes pour en faire des poupées et il est sorti de l’hôpital psychiatrique 2 min


618 shares

Arrêté en 2011, Anatoly Moskvine a créé une onde de choc en Russie après que la police ait découvert plusieurs dépouilles humaines à son domicile.

Mais après l’avoir placé en hôpital psychiatrique, des médecins ont estimé qu’il n’était plus dangereux… si bien qu’il a pu être libéré au grand damne des familles des victimes !

Remis en liberté

D’après le Daily Mail, Anatoly Moskvine a été remis en liberté, car les psychiatres ont réévalué son cas après avoir affirmé qu’ils avaient réussi à « guérir ». Évidemment, la nouvelle a choqué tout le pays, mais surtout les familles des victimes qui ont peur qu’un tel psychopathe soit libéré dans la nature et puisse récidiver…

Une collection de poupées humaines

Pour rappel, cet individu de 52 ans a été arrêté après que la police ait trouvé 29 cadavres de jeunes filles âgées de 3 à 12 ans à son domicile. Cet homme les aurait déterrées pour ensuite les transformer en poupées de cire.

Il avait recouvert les « poupées » de vêtements de la tête au pied, les maquillait ou couvrait leur visage avec un masque ou un tissu et les coiffait parfois d’une perruque ou d’un couvre-chef. Puis, il exposait les momies dans son salon entre les livres et les bibelots… D’après le Daily Mail, Anatoly Moskvine aimait tellement ses « poupées » qu’il leur organisait des fêtes d’anniversaire !

Les psychiatres ont changé d’avis :

Ce sont ses propres parents qui ont découvert l’effroyable vérité en lui rendant visite. Mais comme il a été jugé inapte à suivre un procès, les autorités russes ont décidé de l’interner…

À la suite de sa libération, les familles des victimes ont décidé d’agir pour le remettre à l’asile. D’ailleurs, étant donné la pression de l’opinion publique, les psychiatres envisagent de l’interner à nouveau et pour une période indéterminée. Mais pour l’instant, cet ancien historien qui parle 13 langues reste encore en liberté !