Abandonné, ce labrador a été défiguré et mutilé pour le « plaisir »

"On ne savait pas ce qu'il avait. J'ai juste constaté cette plaie béante entre les deux yeux. Les sinus étaient défoncés et l'œil droit crevé"2 min


3.8k shares

À Damiatte, dans le Tarn, un agent communal a découvert un labrador couleur sable abandonné en pleine rue fin janvier. Gravement blessé au visage, le chien âgé d’environ quatre ans a dû subir une opération d’urgence dans une clinique vétérinaire au cours duquel il a perdu un œil en trop mauvais état pour être conservé…

En attendant de lui trouver une nouvelle famille aimante, l’association « Tous pour un », dédiée à la protection des animaux, a décidé de porter plainte contre X pour « acte de cruauté envers les animaux ».

Voici des photos de l’animal après son opération le 24 janvier dernier :

« Un choc avec une voiture ne provoque pas une blessure aussi nette. On a d’abord cru qu’il avait pris un coup de fusil. Nous avons fait des radios pour voir s’il avait une balle logée dans le corps, ce n’est pas le cas », explique Élise Antoine, la vétérinaire qui a pris en charge le labrador. « J’ai l’impression qu’il a pris un coup d’un objet piquant ou quelque chose comme cela. »

Après avoir sollicité l’aide de nombreuses associations, la vétérinaire est finalement contactée par « Tous pour un ». Ils ont d’ailleurs contribué aux frais de soin du labrador qu’ils ont nommé « Snow ».

A la recherche d’une famille :

Aujourd’hui, Snow se remet encore de ses blessures, mais il se porte mieux. Son histoire a ému les internautes sur les réseaux sociaux où des photos de lui ont été massivement partagées dans l’espoir de retrouver son propriétaire.

Malheureusement, personne n’a répondu à leur appel d’autant plus Snow n’avait pas de puce ni de collier rendant les recherches encore plus difficiles. Pour l’instant, il reste donc chez une volontaire en attendant qu’une personne bienveillante l’accueille dans sa famille…

Et voilà le gentil Snow est sorti hier. On en profite pour remercier au passage l'équipe de la clinique vétérinaire de…

Publiée par Association Tous Pour Un sur Dimanche 10 février 2019

Bonne nouvelle : il a trouvé une nouvelle famille

Vous avez été nombreux à vouloir offrir une nouvelle vie à notre Snow…mais il a fallu faire un choix, et quand on voit…

Publiée par Association Tous Pour Un sur Mardi 12 mars 2019

Pour rappel, une personne qui commet des actes de cruautés envers un animal domestique ou en captivité risque jusqu’à deux ans de prison en plus de 30 000 euros d’amende et une interdiction définitive ou provisoire de détenir un animal de compagnie.


3.8k shares