Une nouvelle maladie est apparue chez les fumeurs de cigarettes électroniques

Les risques pour la santé liés à la consommation de cigarette électronique sont agrandis 2 min


1.4k shares

Aujourd’hui, près de 3 millions de Français se servent de la cigarette électronique comme alternative au tabagisme. Cependant, son utilisation reste controversée notamment pour ses effets sur la santé, les risques d’explosion et son efficacité chez les personnes voulant arrêter de fumer !

Pas si inoffensif que cela…

La cigarette électronique se présente comme un gadget permettant de chauffer un liquide inhalé par le fumeur sous forme de vapeur. Ses effets étant similaires à ceux de la cigarette traditionnelle, cette alternative est appréciée des consommateurs recherchant une source de nicotine autre que le tabac.

Pourtant, le liquide inhalé est composé de produits chimiques dangereux comme le propylène glycol, la glycérine ou même l’arôme de beurre connu pour conduire à une maladie respiratoire appelée effet pop-corn. De plus, ces éléments peuvent irriter les yeux et les voies respiratoires, provoquer de la toux, des nausées, des vomissements, et même affecter le système nerveux central ainsi que la rate après une consommation prolongée… Pire encore, à part l’acroléine, de l’oxyde propylène peut se créer durant le processus de formation de la vapeur, alors qu’il s’agit d’un carcinogène de classe 2B !

La cigarette électronique lèse l’ADN

Des scientifiques ont aussi découvert que la vapeur de la cigarette électronique pouvait interrompre la réparation de l’ADN dans les tissus du cœur, des poumons et de la vessie à la suite d’une exposition prolongée.

Leurs recherches, publiées dans le journal Circulation, révèlent également que les nanoparticules libérées par la vapeur de cigarette électronique pouvaient entraîner une inflammation et, à long terme, conduire à des maladies graves comme l’asthme, l’AVC, le diabète ou des troubles cardiaques.

Le risque de passer à la cigarette traditionnelle augmentée

Une étude de « The official journal of the American Academy of Pediatrics » révèle en outre que la consommation de cigarette électronique chez les adolescents pouvait augmenter le risque de passer à la cigarette traditionnelle une fois la majorité atteinte. Ce qui a d’ailleurs poussé la FDA à renforcer les règlements concernant le commerce de cigarette électronique, surtout que la consommation de cette substance semble augmenter dangereusement ces dernières années !

Près de 1 300 détaillants américains et cinq grandes marques de cigarette électronique devront donc trouver une solution pour contrôler leur vente aux mineurs sous un délai de deux mois au risque de faire face à une action pénale ou civile…


1.4k shares