Il tente de voler le téléphone d’une femme sans savoir qu’il s’agit d’une championne de MMA

La mauvaise idée du jour: tenter de voler le téléphone d'une championne de MMA2 min


218 shares

Au Brésil, un pickpocket a reçu une bonne leçon après avoir essayé de dérober le portable d’une jeune femme nommée Polyana Viana. En effet, il ignorait qu’il s’agissait d’une combattante d’arts martiaux mixtes (MMA), si bien qu’il s’était en quelque sorte jeté dans la gueule du loup…

View this post on Instagram

1 ou 2? 👸🏻ou 🧟‍♀️

A post shared by Polyana Viana (Dama de Ferro) (@polyanaviana) on

Une vraie championne :

Âgée de 27 ans, Polyana Viana n’est pas une simple combattante MMA, car elle est une championne dans sa discipline. Surnommée « la Dame de fer », la lutteuse est même membre de l’UFC (Ultimate Fighting Championship), une des plus prestigieuses ligues de MMA du monde.

Malheureusement, le voleur qui l’a abordée ce samedi 5 janvier ne le savait pas !

« La Dame de fer » porte bien son surnom :

Alors qu’elle attendait un taxi devant son domicile à Pechincha, un quartier situé à l’ouest de Rio, un homme lui a demandé de lui donner son téléphone parce qu’il avait un pistolet ! Mais elle se doutait qu’il s’agissait d’un faux et a alors décidé d’agir rapidement… Avant qu’il ne puisse riposter, le poids paille de 1,70 m lui a donné deux coups de poing et un coup de pied pour ensuite l’immobiliser avec une clef de bras.

« Comme les coups sont partis très vite, je crois qu’il était effrayé », raconte-t-elle sur Instagram en partageant des photos du voleur couvert de bleus et portant un t-shirt taché de sang. Il aurait même dû être emmené dans un dispensaire tellement il était dans un sale état !

 Rio de Janeiro victime de graves problèmes de violence :

Même si Polyana Viana s’en est sorti avec seulement quelques douleurs aux mains le lendemain, elle a décidé de déposer une plainte dans le commissariat de son quartier. En tout cas, elle a eu beaucoup de chance, notamment parce qu’elle savait se battre, mais aussi parce que l’arme était finalement en plastique…

Rio de Janeiro est réputé pour être une ville en proie à de gros problèmes de violence et d’insécurité. Jair Bolsonaro, le nouveau président du pays, a d’ailleurs inclus dans son programme la lutte contre la criminalité. Mais il est aussi pour la libéralisation du port d’arme afin que les « honnêtes gens » puissent se protéger !

Cela dit, si vous trouvez cette lutteuse admirable, partagez cette histoire avec votre entourage !


218 shares