Faites la connaissance de cette femme de 21 ans qui est allergique à l’hiver

Qui aurait pu penser qu'il existait des allergies à l'hiver...2 min


946 shares

Qui aurait pu penser qu’il existe des allergies à l’hiver et bien c’est ce dont souffre Arianna Kent, 21 ans, originaire du Canada.

Arianna Kent souffre d’urticaire produit par le froid, ce qui signifie qu’à chaque contact avec une simple brise, de l’eau froide ou des changements de température, elle pourrait être hospitalisée.

Les réactions sont impressionnantes. Non seulement la maladie auto-immune provoque des éruptions cutanées qui recouvrent tout son corps, mais dans le cas le plus extrême, Arianna risque de subir un choc anaphylactique.

En raison de la gravité de ses symptômes, elle peut être hospitalisée jusqu’à trois fois par mois en hiver.

Bien qu’il s’agisse d’une maladie incurable, Arianna affirme que bien souvent, les gens ne prennent pas son allergie au sérieux.

Elle déclare:

«J’ai eu mille réactions, il y en a eu beaucoup, même les plus petites choses peuvent déclencher mon allergie»

«C’est un processus lent, qui commence par de petites taches de la taille d’une épingle sur mon bras qui grossissent et commencent à gonfler. »

«Cela provoque des brûlures et des démangeaisons sur la peau. Pour ma gorge, c’est comme de l’asthme lorsque vous avez une respiration sifflante plus intense et que vous avez du mal à respirer.»

«C’est comme si quelque chose était assis sur votre poitrine. Je peux aussi subir un choc anaphylactique.»

«C’est terrifiant de savoir que si je me trouve dans une zone sans accès à une aide médicale et que ma gorge se ferme, je pourrais courir un grave danger.»

Elle a aussi déclaré:

«Ça brûle dans ma gorge si je bois quelque chose de froid,c’est pareil si je mange de la crème glacée.»

«Je dois éviter une piscine trop froide ou une boisson.»

« Vous ne savez jamais quand il va commencer à pleuvoir ou à faire froid dehors.C’est vraiment difficile car je n’ai aucun contrôle la dessus.»

«Au fil des années, Ariana a réussi à réduire ces hospitalisations en modifiant simplement son régime alimentaire.»

Espérons pour elle que cet hiver ne soit pas trop dur. Partagez cet article autour de vous !

 


946 shares