Val-de-Marne : mobilisation pour sauver un jeune malinois enchaîné jour et nuit sur un balcon dans le froid

Les militants pour les droits des animaux se mobilisent pour sauver le chiot de son balcon2 min


3.2k shares

L’hiver est à nos portes et il fait vraiment froid dehors. Et pourtant de nombreux animaux sont encore laissés à l’extérieur par leurs propriétaires. Ce qui est justement le cas d’un jeune malinois, enchaîné jour et nuit à un balcon de Maisons-Alfort, dans le Val-de-Marne.

Sur les photos partagées sur la page Facebook de l’ADAM (association des animaux maltraités), on voit le chiot attaché avec une chaîne de fer, visiblement attristé par son sort…

Deux plaintes déjà déposées

Dans une publication du lundi 19 novembre, l’ADAM explique avoir entamé plusieurs tentatives pour libérer cet animal. L’association avait commencé à déposer une plainte au commissariat de Maisons-Alfort le 12 octobre dernier, mais « le chiot restera sur son balcon ».

Un autre groupe de militants, l’association francilienne Stéphane Lamart, a également porté plainte et émis une pétition rassemblant 6 000 signatures jusqu’à ce mercredi pour tenter de retirer le chien à son propriétaire.

Mais jusqu’à aujourd’hui, le malinois n’a pas encore été saisi par la police.

Pas de loi contre ce type de maltraitance :

« L’article 521-1 du Code pénal (qui punit les sévices et actes de cruauté envers les animaux, ndlr) ainsi que l’arrêté du 25 octobre 1982 chapitre II (qui établit que les animaux doivent être détenus dans des conditions qui n’entraînent ni souffrance ni effet néfaste sur leur santé, ndlr) sont clairement bafoués par ce tribunal », explique Allison Lerou, vice-président de l’ADAM. « Les faits constatés sont un non-respect total de la législation et des condamnations prévues en cas de maltraitance d’un animal. »

En fait, contrairement à la loi américaine, laisser son animal dehors, dans le froid, n’est pas vraiment punissable en France. Par contre, il est interdit de le laisser sans abri dehors, sans soins, sans nourriture et sans eau. En cas de mauvais traitement, le propriétaire peut encourir jusqu’à 750 euros d’amende !

Malgré les lacunes au niveau de la législation, les associations continuent de se mobiliser pour sauver ce pauvre chiot qui semble vraiment laissé à l’abandon, dans le froid, par ses propriétaires !

Si vous aussi, vous trouvez que ce genre de maltraitance envers les animaux est intolérable, partagez la triste nouvelle afin de faire réagir tous les défenseurs des animaux que vous connaissez !

Rejoignez notre page :


Vous aimez? Alors partagez avec vos amis

3.2k shares