Une nouvelle étude affirme que les parents continuent à s’inquiéter pour leurs enfants devenus adultes.

D’après cette étude, les parents continuent de se soucier de leurs enfants, mêmes lorsqu’ils deviennent adultes.1 min


297 shares

Devenir parents, c’est avoir la chance de prendre soin d’une autre personne, de l’aimer, de faire en sorte qu’elle ne manque de rien et qu’elle devienne un jour un adulte exemplaire. Mais même s’ils deviennent indépendants, les enfants resteront toujours une des premières préoccupations des parents.

C’est d’ailleurs un fait qu’une récente étude menée par Amber J. Seidel de la Pennsylvania State University confirme.

Le sondage a été effectué sur 186 couples hétérosexuels, dont les enfants sont majeurs. Ils devaient alors fournir des informations sur trois paramètres permettant de déterminer si les parents restent stressés même quand leurs progénitures auront déjà pris leur envol :

1- Sur une échelle de 1 à 8, ils devaient évaluer leur implication dans la vie de leurs enfants, que ce soit pour du support émotionnel ou de l’aide financière.

2- Puis, ils devaient aussi déterminer leur niveau de stress, sur une échelle de 1 à 5, lorsqu’ils pensent à leurs enfants.

3- Et pour terminer, les parents devaient estimer leur nombre d’heures de sommeil par nuit. Un point qui a, d’ailleurs, permis de connaître qu’en moyenne, une maman profitait de 6,66 heures de sommeil, tandis que les pères de famille dormaient pendant environ 6,69 heures la nuit.

À l’issu du sondage, cette experte en science sociale a découvert que les données concordaient parfaitement à son hypothèse : les parents continuent de se soucier de leurs enfants, même s’ils sont adultes ou indépendants. En pensant à leurs enfants et à leurs éventuels problèmes, certains parents restent stressés et manquent même de sommeil !

Cependant, il y a un point qui distingue les mamans des papas. À la différence des pères qui dorment mieux lorsqu’ils n’ont pas été désignés pour s’occuper de leurs progénitures, les mères se privent toujours d’une bonne nuit de sommeil, qu’elles soient responsables ou non des enfants tout en long de leur vie.

Et vous ? Que pensez-vous des résultats de cette étude ?


Vous aimez? Alors partagez avec vos amis

297 shares