Un homme de 71 ans doit se faire amputer la main parce qu’il a mangé des sushis

Un cas sur 4000 personnes est infecté par cette bactérie2 min


2.4k shares

Un vieil homme a payé le prix fort pour avoir savouré des sushis. En effet, son repas a fini par lui faire perdre la main et l’avant-bras.

12 heures après que l’homme sans nom ait mangé le poisson, sa main gauche commença à gonfler comme une balle de golf et devint atrocement douloureuse.

D’énormes ampoules et des ecchymoses sont apparues sur la main de l’homme sud-coréen à la suite d’une infection bactérienne contractée en mangeant les sushis.

Première visite chez le médecin: des antibiotiques

Les médecins ont vidé les ampoules et le tissu infecté avant de prescrire à l’homme des antibiotiques.
Mais le traitement échoua et des ulcères de pourriture se formèrent sur sa main. Sa main était si endommagée qu’il n’y avait pas d’autre choix de la couper.

Le malheureux a demandé l’aide de médecins à Jeonju, en Corée du Sud, à environ 18 km au sud de Séoul, après avoir souffert de fièvre et d’une douleur extrême à la main pendant deux jours.

Selon le New England Journal of Medicine, il a expliqué que les grosses ampoules sur sa main et que sa fièvre s’étaient développées en 12 heures seulement après avoir mangé les sushis. (poissons crus)

La cloque sur la paume de sa main mesurait 3,5 cm sur 4,5 cm – environ la taille d’une balle de golf – et d’autres sur le dos de la main et de l’avant-bras.

Les médecins lui ont alors diagnostiqué une infection appelée vibriose causée par la bactérie Vibrio vulnificus.

En plus du diagnostic, l’homme de 71 ans souffrait également de diabète de type 2, d’hypertension artérielle et d’une insuffisance rénale au stade terminal pour laquelle il avait une dialyse.

Des ulcères en décomposition se sont développés malgré les antibiotiques et la chirurgie.

Malgré tous les efforts déployés par le personnel médical – qui lui ont opéré la main et lui ont administré deux types d’antibiotiques par voie intraveineuse – l’état de l’homme s’est encore aggravé.

Il a développé des ulcères profonds à la main qui provoquent une nécrose – la mort d’un tissu vivant qui peut se propager et causer des blessures irréparables.

Les personnes atteintes de diabète courent un risque particulier de complications dues aux ulcères cutanés, du fait que leur état limite le flux sanguin vers la peau, de sorte qu’il prend plus de temps à guérir – et parfois même, il est impossible de guérir.

Le bras a été amputé 25 jours après avoir mangé ces sushis afin d’empêcher la propagation des tissus en décomposition.

La vibriose infecte une personne sur 4000. La plupart des gens contractent l’infection en mangeant des fruits de mer crus contaminés, tels que des huîtres ou des fruits de mer, ou en exposant une plaie existante à de l’eau de mer contenant la bactérie.

Les personnes en bonne santé récupèrent généralement en quelques jours, mais les patients dont le système immunitaire est affaibli – comme le vieillard en raison de sa maladie rénale – sont plus à risque d’infection et de complications.

Le patient s’est bien comporté après la chirurgie d’amputation et a été renvoyé à la maison.


Vous aimez? Alors partagez avec vos amis

2.4k shares