Un crocodile en sang après que des visiteurs lui aient jeté des pierres pensant que c’était un faux

Des touristes ont jeté des pierres de plus de 1 kilo sur un crocodile pour "voir" si il est vivant1 min


933 shares


Les visiteurs d’un zoo en Chine ont bombardé un crocodile de pierres jusqu’à ce qu’il saigne, juste pour voir s’il était réel ou non.

«Xiao He», le crocodile mâle, âgé de 37 ans, est considéré comme le plus gros d’Asie. Il est maintenant soigné pour des blessures à la tête et aux pieds.

Cet animal mesurant 5,8 mètres (1 250 kg) vit au zoo animalier sino-africain de Xiamen, une ville côtière de la province du Fujian, dans l’est de la Chine.

Selon le personnel du zoo, un groupe de touristes se rendant dans son enceinte a commencé à lancer des pierres de différentes tailles sur le reptile afin de prouver qu’il était encore en vie.

Ils sont partis quand une des plus grosses pierres a frappé sa tête et fait couler le sang. Les employés ont ensuite appelé la police pour qu’elle enquête.

Zhang Xiang, son gardien par intérim, a déclaré: « Notre crocodile saignait déjà quand nous sommes arrivés pour enquêter, puis nous avons vu une grosse pierre à proximité.

« Nous avons vidé l’eau [de sa piscine] et avons commencé à le soigner. Il lui faudra encore 10 jours à un mois et demi pour le rétablir. »

Zhang a expliqué que les crocodiles ne se déplaçaient pas autant en hiver, alors certains visiteurs pensent que cela ressemble à un faux.

Il a déclaré: « Certains touristes jettent des pierres ou piquent avec des bâtons. Nous ferons davantage pour protéger nos animaux, mais j’estime que cela doit commencer par les touristes eux-mêmes. »

On pense que les autorités locales recherchent les coupables, mais le zoo a admis qu’il lui manquait un système de vidéosurveillance complet, rendant la tâche de la police d’autant plus difficile.

« Le roi du crocodile » du zoo, Xiao He, a été heurté avec des pierres pesant plus de 1 kilo jusqu’à ce qu’il saigne de la tête.


Vous aimez? Alors partagez avec vos amis

933 shares