Les propriétaires qui forcent leurs chats à manger vegan pourraient faire face à des accusations criminelles

Forcer un chat à être VEGAN ? WTF ! Il y aura bientôt des sanctions pour les propriétaires 2 min


614 shares

La RSPCA, ou société de prévention de la cruauté envers les animaux en Grande-Bretagne, rappelle à l’ordre les propriétaires d’animaux qui forcent leurs chats à suivre un régime vegan ! D’après cette organisation, les personnes qui rendent leurs animaux de compagnies malades en leur donnant un régime inadapté risquent la prison.

Une loi les protège :

D’après un porte-parole de la RSPCA, « la loi sur la protection des animaux oblige le propriétaire à s’assurer que tous les besoins de l’animal sont satisfaits. Cela inclut une alimentation saine, des conditions de vie convenables et une protection contre la douleur, la souffrance, les blessures et les maladies ».

Il précise aussi que ceux qui enfreignent la loi pourraient être condamnés à la prison ou à payer une amende.

Les chats : des carnivores stricts

Pour rappelle, nos amis les félins sont des « carnivores stricts », c’est-à-dire qu’ils ont besoins de manger d’autres animaux. La Fondation pour la nutrition féline indique même que « c‘est une nécessité biologique absolue » pour les chats !

En effet, tout comme les visons, les dauphins, les lions de mer, les aigles, les crocodiles ou la truite arc-en-ciel, les chats « ont besoin d’une source de protéines animales pour survivre », indique la RSPCA. Ils diffèrent d’autres animaux carnivores par le fait qu’ils doivent inclure dans leur alimentation de la taurine et de l’arginine, des acides aminés que l’on trouve naturellement, mais uniquement dans la viande.

Les chiens, quant à eux, sont des carnivores à tendance omnivores, car ils ont su adapter leur alimentation à celle des êtres humains.

Des propriétaires de chats têtus :

Malgré les avertissements du RSPCA, certains propriétaires de chats s’obstinent à faire suivre un régime vegan à leurs animaux de compagnie. C’est par exemple le cas de l’influenceuse Sonia Sae et de son fennec Jumanji.

Cette femme avait nourri son renard avec un régime végétalien spécial contenant « tous les acides aminés nécessaires aux carnivores, tels que les chats et approuvé par l’AAFCO et le gouvernement il y a trois ans ». Et quand ses abonnés lui ont fait remarquer que l’animal était visiblement trop mince et chétif, elle s’était défendu en affirmant qu’il s’agissait de problèmes de santé génétiques.

Quoi qu’il en soit, n’hésitez pas à partager cette information pour le bien-être des félins !

Rejoignez notre page :


Vous aimez? Alors partagez avec vos amis

614 shares